Mais ça,  c’était avant…

Je l’entends encore en boucle :  le rêve de beaucoup, être son propre boss, gérer son emploi du temps,  gérer les imprévus (grève de cantine, grève de prof, enfant malade…). « T’en as de la chance ».

Oui c’est vrai,  pendant quelques années j’ai goûté aux joies de la vie d’une mompreneur (comprendre maman & chef d’entreprise).

Un truc hyper mode, y paraît.

L’envers du décor l’était un peu moins et toutes les mompreneurs le savent bien.

Alors quand aujourd’hui on me demande si je regrette ma petite entreprise, eh bien non !

Ce fut une très très belle aventure, très enrichissante avec d’excellentes rencontres.

Mais toutes les bonnes choses ont une fin.  Alors j’ai tourné une page et commencé à écrire une autre histoire professionnelle en tant que salarié.

Si si on peut revenir de ce monde d’entrepreneuriat pour la vie rêvée du salarié.

herbe plus verte

Car comme beaucoup de choses l’herbe est toujours plus verte de l’autre coté de la clôture.